Les nombreux mécanismes de coordination ne sont pas apparus du jour au lendemain dans la vie quotidienne des entreprises. En effet, il a falli qu’ils aient été créés. Et sans se douter, le Mécanisme de Coordination Mintzberg a été créé par hamry Mintzberg. Mais qui est Henry Mintzberg ?

  • Il s’agit d’un auteur
  • Il a écrit plusieurs théories de Management durant son vivant
  • Il est celui qui a déterminé ce concept qu’est le mécanisme de coordination
  • D’après lui, plus précisément de sa théorie, il y aurait 6 différents mécanismes de coordination

 Découvrons ensemble les 6 mécanismes de coordinations définis par Henry Mintzberg.

Les six mécanismes de coordination selon Mintzberg

Source image : Pixabay

La Structure de l’Entreprise influe énormément sur ces mécanismes.

  • La supervision directe
    • Elle est très souvent utilisée au sein des entreprises ayant une structure simple
    • Le Supérieur Hiérarchique peut confier et directement contrôler le travail effectué par l’un de ses subordonnés
    • Il est bon de savoir que les petites structures sont les seules qui peuvent se le permettre
  • L’ajustement mutuel
    • Ce mécanisme est beaucoup moins hiérarchique
    • Il s’agit d’une coordination à partir d’une communication informelle
    • Ce mécanisme est en général retrouvé au sein des structures dites adhocratiques
    • Il est question d’entreprises qui sont innovantes, tel que les start-ups. Les missions qui sont confiées sont alors complexes. Par conséquent, des compétences élevées sont requises
    • Par exemple, Google fait partie de cette catégorie de mécanisme
  • La standardisation des procédures
    • Le mécanisme va s’implanter dans les entreprises dont la routine est de mise
    • Les tâches sont, en effet, répétitives
    • Une formalisation des missions à effectuer est réalisée
    • Ainsi, il n’y a presque plus d’autonomie et surtout, la possibilité d’innover devient très difficile
  • La standardisation des résultats
    • Contrairement à la Standardisation des procédures, dans cette standardisation, aucune procédure n’est formalisée
    • C’est la direction qui va fixer les objectifs
    • Ainsi, les salariés sont « libres » et peuvent adopter la manière dont ils souhaitent travailler
    • Au final, le seul but est d’atteindre l’objectif fixé par chaque salarié
    • Ce concept va être retrouvé au sein des entreprises divisionnalisées
    • Ces structures se décrivent comme étant des organismes qui sont répartis en plusieurs unités
    • Ainsi, la décentralisation du pouvoir au sein de ces dernières se fera remarquer
  • La standardisation des qualifications
    • Elle se base sur la sélection des collaborateurs selon des formations précises
    • Elle se retrouve dans les structures ayant une bureaucratie professionnelle
    • En d’autres termes, ces collaborateurs ont de très grandes responsabilités 
  • La standardisation des normes
    • Il s’agit aussi d’une standardisation par les valeurs
    • Elle se retrouve dans les organisations missionnaires
    • Ainsi, au sein de cette structure, les collaborateurs adhèrent aux idéologies ainsi qu’au buts de l’organisation

Le mécanisme de coordination : FrameWork SAFe

Afin de mieux appréhender tous les changements arrivant à la toute dernière minute, il est essentiel que les entreprises soient agiles. Ainsi, Dean Leffingwell a créé la méthode suivante : FrameWork Safe.

  • Cette méthode facilite dès lors la compréhension au sein d’une entreprise
  • Elle consiste à créer un langage qui soit à la fois fluide et commun pour tous
  • Par conséquent, le développement d’un produit au sein de l’organisme se fera très facilement
  • Par ailleurs, la coordination que l’on retrouvera au sein de la société sera améliorée

Notons que la désignation « SAFe » signifie : Scaled Agile Framework.

  • Il s’agit d’un réseau, ou du moins cela ressemble énormément à un réseau
  • Le système permet alors de mettre en relation les nombreux pôles qui sont importants au sein d’une entreprise
  • Le but de ce mécanisme est de favoriser le travail rapide et concret, et cela dans la mesure du possible
  • Par ailleurs, une cohérence au niveau des différentes équipes va être mise en place
  • Ainsi, le travail qui sera fourni par tout le monde va être de qualité
  • Ce travail va aussi pouvoir répondre aux différents besoins bien spécifiques des clients

En conséquence, l’efficacité de la méthode a été prouvée. Elle est, depuis, très utilisée. Son utilisation ne cesse d’augmenter dans le monde, notamment parce qu’elle a démontré son efficience.

Source image à la une : Pixabay

Les News d'Entreprises :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here