Les entrepreneurs qui souhaitent devenir franchisés optent généralement pour la création d’entreprise. Pourtant, il ne s’agit de la seule possibilité. La reprise d’entreprise constitue un autre choix. Ce dernier présente d’ailleurs des avantages non négligeables, notamment des risques minimisés et un démarrage d’activité plus confortable. Le point sur ce sujet.

Magasin franchisé : préférer la création ou la reprise d’entreprise ?

Les entrepreneurs qui projettent d’ouvrir un magasin franchisé se tournent immédiatement vers la création d’entreprise. Cette option est privilégiée parce qu’elle s’avère plus simple à première vue. De son côté, la reprise d’entreprise en franchise est plus complexe et coûte plus cher. Le plus souvent, elle est envisagée par défaut par les porteurs de projet.

Pourtant, la reprise d’entreprise en franchise présente des avantages indéniables, quel que soit le secteur d’activité. Elle réduit tout d’abord les risques pour le porteur de projet. En effet, l’activité est déjà lancée et la clientèle déjà établie. Par ailleurs, le repreneur bénéficie d’emblée d’une certaine renommée auprès des clients. Parfois, il peut aussi disposer d’un local très bien situé.

D’autre part, la reprise d’entreprise permet de développer plus vite l’activité existante. Par exemple, il est plus simple de démontrer aux banques qu’il existe un marché ou que l’activité est rentable. La reprise est donc plus rassurante en comparaison de la création qui repose essentiellement sur des hypothèses. Les banques seront plus enclines à octroyer un prêt à un repreneur.

Et même dans le cas où le magasin qu’il souhaite racheter ne serait pas rentable, le porteur de projet peut s’appuyer sur les mauvaises performances réalisées pour convaincre une banque. Dans ce cas, il devra en premier lieu étudier le problème et l’expliquer. Il lui faudra ensuite prouver à la banque que la situation s’améliorera avec lui.

Dans le cadre de la reprise, la gestion de la relation client et celle des processus opérationnels de l’enseigne sont aussi plus simples. L’entrepreneur a en effet la possibilité d’utiliser un concept clé en mains et des outils efficaces qui faciliteront son activité. Il pourra en parallèle miser sur une combinaison CRM et ERP pour la rationaliser davantage.

Magasin franchisé : préférer la création ou la reprise d'entreprise ?
Source kay fochtmann / Shutterstock

Reprise d’un magasin franchisé déjà existant : l’importance de l’étude de marché

La reprise d’un magasin franchisé limite les risques, mais ne les supprime pas totalement. Avant de se lancer, il est indispensable de vérifier que le succès de l’enseigne à reprendre ne découlait pas uniquement du charisme de l’ancien propriétaire. Le repreneur doit également s’assurer de la fidélité des employés. Le personnel pilier peut en effet décider de démissionner si l’employeur change.

Par ailleurs, il convient d’analyser la solidité du franchiseur et d’effectuer une étude de marché. Cette dernière est nécessaire, même s’il est possible d’exploiter les bilans du magasin cédé. De nouvelles habitudes de consommation des clients ou de nouveaux concurrents peuvent en effet être apparus dans le secteur d’activité ou la zone d’implantation de l’enseigne à reprendre. L’étude de marché permet d’être au fait de ces évolutions. Il reste par la suite à déterminer la manière de les appréhender.

Reprise d'un magasin franchisé déjà existant : l'importance de l'étude de marché
Source El Nariz / Shutterstock

Audit financier, audit social et potentiel de développement : les clés d’une reprise sereine

Il est également impératif de réaliser un diagnostic entreprise pour que la reprise d’un magasin franchisé se déroule dans les meilleures conditions. Dans le détail, il est nécessaire d’effectuer un audit financier du point de vente. Cet examen vise à déterminer les performances financières de l’enseigne à reprendre et à s’assurer que ses comptes n’ont pas été truqués dans le but de la vendre à un prix plus élevé.

Il est aussi crucial de faire un audit social étant donné que les salariés du point de vente à racheter seront repris avec lui. Cet examen permet d’accéder aux dossiers du personnel et donc à des informations essentielles comme l’ancienneté des employés ou les éventuelles absences liées à une maladie, une maternité, etc. En disposant d’une vision claire sur le personnel, le repreneur pourra se prémunir de toute mauvaise surprise.

Une reprise d’entreprise sereine passe enfin par l’analyse du potentiel de développement de l’enseigne à racheter. Il s’agit d’évaluer le profil de croissance du point de vente et de s’intéresser à l’évolution de sa rentabilité. Si cette dernière est insuffisante, un apport en capital additionnel sera nécessaire. L’analyse du potentiel de développement se focalisera principalement sur le résultat d’exploitation et l’actif économique de l’enseigne à reprendre.

Image de couverture Monkey Business Images / Shutterstock : https://www.shutterstock.com/fr/image-photo/man-woman-working-behind-counter-record-290148488

Les News d'Entreprises :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here