Pour limiter la propagation du Covid-19, le télétravail a été mis en place dans tous les domaines possibles. La fonction publique territoriale n’y échappe pas. Si ce dispositif présente un certain nombre d’avantages, il s’accompagne aussi de grands bouleversements. Découvrez tous les enjeux de l’installation du télétravail dans la fonction publique territoriale.

Une enquête de l’AATF édifiante

L’AATF (Association des administrateurs territoriaux de France) a mené une étude sur le télétravail dans la fonction publique territoriale auprès de ses membres au cours de l’automne 2021. Ses résultats ont été dévoilés à la mi-janvier 2022. Ils indiquent que la crise sanitaire a changé de façon radicale la perception du télétravail chez 75 % des administrateurs territoriaux.

L’utilité de cette pratique a d’ailleurs fait l’objet d’un consensus. Plus exactement, les hauts fonctionnaires territoriaux reconnaissent désormais les avantages du télétravail. Ils sont par exemple 62,5 % à considérer ce dispositif comme une opportunité intéressante sur le plan financier. Par ailleurs, 95,8 % d’entre eux pensent qu’il est bon pour l’environnement.

D’autre part, l’étude de l’AATF révèle que la mise en place du travail à distance a jusqu’alors été marginale. Face à l’évolution de la crise sanitaire cependant, sa généralisation a été contrainte. Or, la fonction publique territoriale n’y était pas vraiment préparée. Par conséquent, les équipements adaptés à la pratique du télétravail se sont avérés insuffisants, de même que la capacité à gérer le management à distance. De plus, le cadre légal n’a pas été assez formalisé. En outre, un déficit a été constaté par rapport à la formation aux risques liés au télétravail. 

Une enquête de l'AATF édifiante
Jacob Lund/ Shutterstock

Le télétravail, un enjeu sociétal pour les fonctionnaires territoriaux

75 % des hauts fonctionnaires interrogés dans le cadre de l’étude de l’AATF estiment que le télétravail favorise le bien-être au travail. D’autres études montrent que cette pratique n’est pas perçue comme une contrainte, mais plutôt comme une opportunité permettant de rétablir équilibre entre vies professionnelle et personnelle.

Cela dit, le télétravail est aussi susceptible de créer des inégalités par rapport aux fonctionnaires qui continuent de travailler sur site. C’est la raison pour laquelle il est important d’accompagner sa mise en place et de privilégier la négociation collective.

La qualité des relations humaines constitue un autre enjeu sociétal du travail à distance. En effet, les télétravailleurs risquent d’être victimes d’isolement. Il est alors fort probable qu’ils perdent leur sentiment d’appartenance et se sentent exclus, ce qui se répercutera sur leur productivité. Pour prévenir l’isolement, le télétravail doit être limité à quelques jours par semaine. De plus, les agents de la fonction publique doivent avoir la possibilité de se rendre sur site lorsqu’ils en éprouvent le besoin. 

En tout cas, le télétravail dans la fonction publique territoriale est voué à s’installer durablement. Selon les chiffres présentés dans l’étude réalisée par l’AATF :

  • 92 % des collectivités des administrateurs territoriaux interrogés ont lancé des négociations sur le télétravail avec les organisations syndicales ;
  • 75 % des administrateurs territoriaux estiment que la facilitation du travail à distance doit aujourd’hui figurer parmi les orientations stratégiques de leur collectivité ;
  • 71 % des répondants ont repensé leurs règles spécifiques relatives à la sécurité des systèmes d’information pour qu’elles prennent en compte le télétravail.
Le télétravail, un enjeu sociétal pour les fonctionnaires territoriaux
Zivica Kerkez/ Shutterstock

Le management à distance, un mode de management qui s’apprend

Le développement du télétravail dans la fonction publique territoriale soulève aussi des enjeux sur le plan managérial. Comme le souligne l’AATF dans son étude, la généralisation du travail à distance doit s’accompagner du renforcement du management par la confiance. Cette démarche permettra de prévenir l’apparition de nouveaux risques psychosociaux.

Plus que jamais, les managers devront assurer leur rôle d’animation. Ils seront aussi tenus de veiller particulièrement à ce que le lien individuel et collectif au travail soit préservé. Il leur faudra par exemple trouver un moyen de favoriser la cohésion d’équipe en télétravail.

L’AATF a émis plusieurs recommandations visant à créer un modèle de travail à distance pérenne. L’association préconise notamment de définir clairement les conditions de télétravail. Elle conseille également de renforcer les compétences en matière de management à distance et de simplifier l’accès aux outils qui favorisent l’intelligence collective à distance.

Pour conclure son étude, l’AATF a indiqué qu’une réflexion globale et de long terme doit être effectuée sur la question du télétravail dans la fonction publique territoriale. Il s’agit de se pencher sur l’organisation du travail dans le but d’assurer la continuité du service public.

Image de couverture elenabsl / Shutterstock

Les News d'Entreprises :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here